Par Vincent Galtier

En Islande juste avant l’été, le jour s’étire longtemps avant de céder la place à une courte nuit.

Dans les maisons ensommeillées la vie a depuis longtemps déserté les fenêtres et les jardins, seul reste ce soleil qui ne veut pas mourir et ses reflets ardents dans les vitres, sur les murs, les paysages : lumière aussi rare, source de chaleur et de vie aussi précieuse qu’inutile aux êtres à ce moment précis.

Vincent Galtier, retoucheur Freelance.