Viviane Korkmaz #LaRoulotte

De temps en temps La Confrérie Des Retoucheurs présente une consoeur ou un confrère, ainsi que son travail. 

Le deuxième portrait est celui de Viviane Korkmaz, interviewé par Lara Magnan. Il y en aura d'autres.

LCDR: Peux-tu décliner ton identité stp? 
Viviane Korkmaz #LaRoulotte, retoucheuse Freelance.

LCDR: En quelques mots, le parcours qui t’as mené à la retouche. 
D'abord un CAP photo puis un Bac pro Photo. 
Ensuite j'ai fait les Gobelins en post production à Paris.
Sortie en 2008, j'ai fait mes armes dans une agence de retouche parisienne , "La souris sur le gâteau", et j'ai connu 2 autres employeurs.
Maintenant je suis freelance depuis 3 ans.
Je suis donc dans ma 8ème année de retouche…pas mal

LCDR: Mac ou PC? 
Mac bien sûr.

LCDR: Qu’est ce que tu aimes le plus faire en retouche? 
Des gros montages avec plein de choses dans tous les sens où on peut laisser libre cours à plein de créativité.

LCDR: Comment exerces tu le métier de retoucheur?
En tant que freelance et en direct avec les clients. Je ne travaille pas pour d'autres agences de retouche.
Je partage des bureaux avec d'autres amis retoucheurs et 3D en open space. C'est sympa.

LCDR: Ton raccourcis préféré? 
Là comme ça, je dirais Alt/Pomme/I… ne me demande pas pourquoi. 
Mais le best one: "Pomme S les amis Pomme S". 

LCDR: Avant/Après c’est toujours aussi drôle? 
Ouais (rire). 
En ce moment ouais, car je travaille sur des filles en lingerie, du coup c'est drôle.

LCDR: Quand on te dit “C’est à cause de toi que les filles elle ne mange plus” tu réponds: 
C'est dommage, dommage pour elles (rire).   

LCDR: Un message pour Adobe Photoshop…  
Tellement…
Je les aime beaucoup, très fort…mais des fois ils buggent un peu quand même. 
S'ils pouvaient juste régler ce bug de l'outil en ce moment qui revient tout le temps. Ça m'énerve ça.
Ça, ce serait sympa Adobe, merci.

LCDR: La retouche en 2066 à ton avis c’est quoi? 
C'est fou!
Je pense qu'il y aura toujours de la retouche mais moi je vois des images qui bougent bien sûr…un peu à la Minority Report, tu vois.
Genre avec nos mains on ouvre des fenêtres sur des grands écrans, tellement grands que l'on peut faire aussi avec nos pieds comme des grands artistes, on jetterait des choses comme ça. 
Moi, c'est comme ça que j'aimerais bien que ce soit.

LCDR: Elle te dit de faire quoi ton âme d’artiste?
De me lâcher complètement. D'y aller à fond, toujours, partout, tout le temps.

LCDR: Un message pour tes confrères retoucheurs? 
Je vous aime.

LCDR: Le mot de la fin.
Gros bisous.

www.laroulotte-retouche.com